Le mobile, la seule raison de s’inquiéter pour le business de Google

Le mobile, la seule raison de s’inquiéter pour le business de Google

Le octobre 20, 2014, Posté par , Dans What's newXt ?, By ,,, , Avec Commentaires fermés sur Le mobile, la seule raison de s’inquiéter pour le business de Google

Le géant de l’Internet n’a, a priori, aucun souci à se faire. Et pourtant, si l’on cherche bien, certains facteurs peuvent donner matière à réflexion.

La valeur boursière de Google a augmenté de 139% en l’espace de cinq ans et de 6% cette année. Cela s’explique par le fait que la société détient le monopole du marché le plus rémunérateur de l’Internet : la recherche publicitaire.

Il n’y a vraiment pas lieu de s’inquiéter que cette rentrée d’argent disparaisse ou s’essouffle un jour. Les gens naviguent quotidiennement sur le Web, et Google demeure le meilleur outil pour ça. Lorsqu’ils cherchent à acheter un objet (en-dehors de la Chine), les utilisateurs peuvent effectuer cette recherche via Google. Quand c’est le cas, une publicité apparaît et ils sont donc susceptibles de cliquer dessus.

Voici comment Google développe ce type de revenus :

Les revenus trimestriels de Google

Les revenus trimestriels de Google

Si vous cherchez vraiment un sujet d’inquiétude à l’égard de Google, voici deux graphiques qui vous le fourniront. Nous les avons découverts dans un article publié par Chris Dixon, un partenaire d’Andreessen Horowitz.

Le premier graphique montre ce que vous savez déjà : cette année, les internautes sur smartphones ont été plus nombreux que ceux sur PC.

Le nombre total d'utilisateurs, en millions.

Le nombre total d’utilisateurs, en millions.

Le second graphique prouve quant à lui que les mobinautes préfèrent accéder à Internet par le biais d’applications que par le navigateur de leur appareil.

Les applications dominent le Web mobile.

Les applications dominent le Web mobile.

Si l’on jette un œil à ces deux graphiques, on peut en déduire la chose suivante : les gens délaissent les ordinateurs. De cette manière, ils surfent moins sur le Web. Il s’agit d’un constat négatif pour Google, dont le succès dépend des consommateurs qui se servent d’Internet (plutôt que des applications) pour faire des achats sur la Toile.

Le fait que Google possède Android ne change rien au problème, parce que le groupe n’applique aucun frais à qui que ce soit pour l’utilisation du système d’exploitation. Le but de ce dernier est juste d’afficher une barre de recherche Google au plus grand nombre d’utilisateurs.

Le business de Google reste malgré tout solide. Certes, le temps passé sur le Web mobile diminue par rapport au temps total passé sur un smartphone. Mais les utilisateurs mobile sont de plus en plus nombreux à se connecter. Google ne détient qu’une partie du gâteau, mais le gâteau grossit très rapidement.

 

Source : JDN

Les commentaires sont fermés.